Actualités

MémoiredHomme, une nouvelle application qui veut géolocaliser les tombes des «Morts pour la France»

 
 
MémoiredHomme, une nouvelle application qui veut géolocaliser les tombes des «Morts pour la France»

Le 23 mai 2016 M. Rossinot, Vice-Président de l’Association des Maires de France et M. Barcellini, Président Général de l’association du Souvenir Français, ont signé une convention de partenariat destinée à préserver la mémoire des « Morts pour la France » grâce à MémoiredHomme, une application mobile géolocalisant les tombes des soldats dans les communes.

La tombe d’une personne morte pour la France et reposant dans un cimetière communal constitue en effet un véritable témoin mémoriel. La tombe se situe à la convergence de trois histoires : familiale, communale et nationale.

Alors que la France célèbre le Centenaire de la Grande Guerre, le Souvenir Français a souhaité mettre en œuvre une politique de sauvegarde et de mise en valeur des tombes familiales des personnes mortes pour la France. Cette politique prend la forme d’une géolocalisation et rendra possible la découverte de chaque tombe familiale dans laquelle repose une personne morte pour la France, au moyen des outils modernes que constituent les téléphones portables et les tablettes.

Cette géolocalisation concerne toutes les tombes où sont inhumés des mort(e)s pour la France, même celles dans lesquelles il n’y a pas de corps (tombe in memoriam). Il est rappelé également que toutes les tombes sont concernées, qu’elles soient entretenues ou en déshérence. Cette première étape de géolocalisation ne concerne que les tombes des personnes mortes pour la France et dont le corps a été restitué mais pas les tombes in situ, c’est-à-dire les tombes de défunt(e)s non originaires du territoire et mort(e)s sur le territoire mais dont le corps n’a pas été restitué.

Le projet mis en place par le Souvenir Français :

Il répond à trois ambitions :

  • Donner une visibilité aux tombes des Morts pour la France dans les cimetières communaux.
  • Inscrire ces tombes dans les chemins mémoriels de la commune.
  • Faire des tombes des personnes mortes pour la France un outil pédagogique

Quel type d’application ?

L’application, développée pour la plateforme Apple (iOS version 8 et plus), a été créée pour une utilisation sur iPad et iPhone.

Elle permettra de :

  • positionner l’utilisateur par rapport au cimetière le plus proche au moyen d’un GPS,
  • visualiser en mode carte et satellite chaque sépulture,
  • repérer les sépultures grâce à la fonction « réalité augmentée »,
  • découvrir des contenus : vidéo, son, texte, photos, objet 3D,
  • télécharger l’ensemble des informations d’un ou plusieurs cimetières, pour permettre l’accès aux contenus sans accès internet. Le contenu est déverrouillé uniquement à proximité des sépultures.

Quels engagements ?

La géolocalisation des tombes de personnes mortes pour la France et reposant dans un cimetière communal nécessite trois engagements :

  • L’engagement de la Municipalité

Les cimetières communaux sont la propriété des communes. Il appartient donc aux Municipalités de donner leur accord pour les opérations de géolocalisation et cela d’autant plus lorsque certaines tombes sont en déshérence :

- Par une délibération municipale,
- Par une communication conjointe entre la Municipalité et le Souvenir Français, via la Délégation Générale des Yvelines.

  •  L’engagement des familles

Si une majorité de tombes familiales où repose un(e) combattant(e) de la Grande Guerre est en déshérence, tel n’est pas le cas pour les tombes familiales où reposent des personnes mortes pour la France lors des autres conflits. Il appartient dès lors aux familles de donner leur accord pour que leur tombe familiale soit géolocalisée.

Elles doivent être informées et rassurées (le texte proposé leur sera soumis préalablement). Elles doivent également être sollicitées pour l’écriture des textes et la fourniture des photographies

  • L’engagement du Souvenir Français

La Délégation Générale des Yvelines va coordonner les programmes départementaux de géolocalisation. Il lui appartient de gérer les contacts avec les municipalités et les recherches nécessaires à l’écriture des textes de présentation de personnes mortes pour la France.

Quelles perspectives ?

Les premières tombes géolocalisées dans le Département des Yvelines le seront dans le cimetière communal de Mareil-Marly.

Ce premier exemple yvelinois servira de base à un vaste projet qui devrait conduire à transformer l’ensemble des tombes familiales où reposent une ou des personnes mortes pour la France en autant de témoins de mémoire dans le cadre de l’opération MémoiredHomme.