Actualités

Journée de restitution des journées de formation «sensibilisation sur la manipulation mentale et l’emprise psychologique»

 
Restitution des formations «sensibilisation sur la manipulation mentale et l’emprise psychologique»

Jeudi 10 mars 2016, le Préfet des Yvelines Serge Morvan a lancé la restitution des journées de formation «sensibilisation sur la manipulation mentale et l’emprise psychologique» qui se sont tenues entre début décembre 2015 et février 2016 dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville.

I – L’historique

Suite aux attentats de janvier 2015, et dans le cadre d’une démarche nationale de «mobilisation des associations sur la citoyenneté», 6 réunions d’échanges ont été organisées au niveau départemental et local avec les acteurs de terrain des Yvelines en mars et avril 2015.

Environ 150 acteurs de proximité (représentants associatifs, centres sociaux, missions locales, adultes relais, médiateurs, représentants des collectivités, familles), issus des différents territoires des Yvelines et notamment des quartiers prioritaires, ont participé à ces temps d’échange qui ont permis de partager leur interprétation des événements, de débattre des causes et de proposer les actions qu’il conviendrait de mettre en place.

Les conclusions des réunions ont été présentées, lors d’une réunion de synthèse départementale sous la présidence de monsieur le Préfet des Yvelines le 14 avril 2015, en présence d’une centaine de ces acteurs.

Les éléments de diagnostic posés ont été intégrés dans les actions conduites par l’État au niveau départemental, en particulier dans l’élaboration et la mise en œuvre des nouveaux contrats de ville. Des pistes d’action sont portées ou soutenues par les services de l’État.

A l’issue de cette concertation, 4 thématiques ont été formalisés :

  • construire un socle commun sur les valeurs de citoyenneté et de laïcité ;
  • agir en faveur des jeunes ;
  • renforcer le lien social ;
  • renforcer les liens entre les acteurs de terrain

Il y a également 2 axes transversaux correspondant à des actions de formation :

  • permettre à tous de maîtriser la langue française
  • développer les compétences des acteurs de terrain.

L’ensemble des acteurs de terrain dans les Yvelines se mobilisent pour faire face aux phénomènes de radicalisation observés dans le département. 

Ces phénomènes font l’objet d’une attention particulière de la part des services de l’État, qui s’appuie sur les dispositifs mis en place sur l’ensemble du territoire national. Un séminaire sur la prévention de la radicalisation a également été organisé, sous l’égide de M. le Directeur de Cabinet du Préfet des Yvelines, le jeudi 9 juillet 2015.

En amont des différents dispositifs visant à renforcer le socle de valeurs communes qui fondent la République, il est fondamental d’aider les acteurs de terrains à identifier et déconstruire les processus d’enrôlement qui relèvent de la manipulation et de l’emprise mentale afin de les repérer et, le cas échéant, s’en prémunir.

II - Les journées de formation (de décembre 2015 à février 2016)

a – Le calendrier

A l’initiative de la Préfecture des Yvelines, 9 journées de formation par groupe de 30 stagiaires se sont donc tenues dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville selon le calendrier suivant :

Lieu et quartier concernés Date Délégué du préfet

Trappes

La Verrière

Guyancourt

15 décembre 2015

Agnès ROCH SAVEL

Caroline BRAY

Chanteloup –les-Vignes

Vernouillet

Carrières-sous-Poissy

17 décembre 2015 Gaëlle LELANN GANNAT

Trappes

La Verrière

Guyancourt

5 janvier 2016

Agnès ROCH SAVEL

Caroline BRAY

Les Mureaux

Ecquevilly

7 janvier 2016 Michel GARCIA
Mantes-la-Jolie 12 janvier 2016 Naima MFADDEL NTIDAM
Mantes-la-Jolie 21 janvier 2016 Naima MFADDEL NTIDAM

Les Mureaux

Ecquevilly

28 janvier 2016 Michel GARCIA
Limay 2 février 2016 Philippe PRADERE
Mantes-la-Ville 4 février 2016 Philippe PRADERE

Mme Noura KIHAL-FLÉGEAU secrétaire générale adjointe de la préfecture des Yvelines sous-préfète chargée de mission pour la politique de la ville a été présente sur toutes les sessions.

b – Les participants

300 participants acteurs de terrain au quotidien ont ainsi été formés ; médiateurs de jour, de nuit, médiateurs des transports, animateurs en secteur jeunesse et milieu socioculturel, éducateurs sportifs, agents de prévention, agents de sécurité, travailleurs sociaux, gardiens d’immeubles… Professionnels du secteur associatif ou des collectivités locales (CCASCentre communal d'action sociale, centre de vie sociale, maisons de quartier, maison des parents, mission locale..).

c - Leurs attentes

Ils ont exprimés leurs attentes au regard du contenu annoncé.

- Comment déceler l’emprise, les premiers signes d’une radicalisation ? 

- Quelles sont les causes de l’endoctrinement ?

- Comment se passe l’endoctrinement sur Internet ?

- Comment faire vivre les valeurs de la république ?

- Comprendre pourquoi un jeune quitte son quartier et comment accompagner ses parents suite au départ du jeune pour la Syrie ?

- Comment maintenir le dialogue avec les jeunes qui évoquent de plus en plus la théorie du complot ?

d – Le contenu de la formation

L’appel à projet a permis de retenir le prestataire «Olympio», association proposant des supports d'animation collective sur des thèmes de santé et de citoyenneté. Le prestataire a organisé une animation interactive de sensibilisation et de prévention : « Sous emprise,  le cyber endoctrinement »

Il s’agit d’une réflexion sur les types d’arguments et les ruses utilisés par les manipulateurs, une mise en garde concernant les messages et vidéos transmis via le Net et les réseaux sociaux.

Le matin, l’acteur Michael VANDER MEIREN consultant pour «Olympio» a animé le groupe en formation de manière à faire réagir les participants en veillant à ce que chacun puisse prendre la parole.

Chaque image et bande son qui l’accompagne est l’occasion de faire réagir le groupe qui fait part de ses interprétations et entre ainsi dans un échange sur sa vision de ce que peut être un manipulateur, sa victime et ceux qui font face.

L’après midi, a été consacré à la création de saynètes imaginées par les professionnels de terrain et joué devant leurs pairs, afin de donner à voir les problématiques qu’ils rencontrent au quotidien.

Les saynètes mettent en scène des situations récurrentes ; refus de serrer la main des femmes, refus de faire la minute de silence, incompréhensions face à des revendications ou des attitudes pour lesquelles la question se pose de la ferme autorité ou de la tolérance.

L’ensemble de ces journées a donné lieu à de multiples échanges ponctués de l’éclairage de Mme Jacqueline COSTA LASCOUX directrice de recherche honoraire au CNRS, associée au Centre de recherches politiques de Sciences Po Paris (CEVIPOF). Cette chercheuse qui participe à plusieurs travaux à l’étranger (Canada, Suède, Tunisie, Egypte…) a permis de replacer les réflexions dans un cadre international et historique illustrée par des apports sociologiques et philosophiques.

> Téléchargez le dépliant stop-djihadisme - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,36 Mb

1024 DSC02661

1024 DSC02680
1024 DSC02707