Prévention de la radicalisation

Appel à projet FIPD radicalisation pour l'année 2019

 
 

Les dossiers de demandes de subvention seront à retourner par mail à pref-radicalisation@yvelines.gouv.fr au plus tard le 15 mars 2019

Orientation pour l’emploi des crédits du fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) 2019 – financement des actions de prévention de la radicalisation

Au niveau national, une enveloppe du FIPD est réservée afin de soutenir les partenariats nationaux, d’organiser des campagnes de communication et de contre-discours, de financer des études permettant de mieux comprendre le phénomène de la radicalisation et le profil des personnes radicalisées, afin de fournir des outils permettant une meilleure prise en charge, de participer à des actions de prévention au niveau international et de financer les équipes mobiles d’intervention.

Au niveau déconcentré, le FIPD a vocation à soutenir les actions engagées par les cellules départementales de suivi pour la prévention de la radicalisation et l’accompagnement des familles (CPRAF).

I – Les actions susceptibles d’être financées au titre de la prévention de la radicalisation

Les actions qui peuvent être financées en priorité sont les suivantes :

  • la mise en place de référents de parcours (travailleurs sociaux, éducateurs) pour accompagner les jeunes concernés et leurs parents ;
  • la mobilisation de postes de psychologues, de psychiatres formés à la radicalisation en particulier dans le cadre de partenariats avec des établissements de santé ou des associations spécialisées ;
  • des actions éducatives citoyennes, d’insertion sociale et professionnelle sous réserve qu’elles soient ciblées en direction des jeunes dont les situations sont traitées par les cellules de suivi départementales (dans ce cadre et en complément de la mobilisation des dispositifs de droit commun, pourront en particulier être soutenus : des chantiers éducatifs et d’insertion, des séjours éducatifs, des chantiers humanitaires, etc.) ;
  • des actions de soutien à la parentalité en direction des familles concernées, en particulier des groupes de paroles des parents. Actions innovantes mobilisant différents partenaires au niveau territorial en fonction de leurs compétences respectives, sous le bénéfice d’une évaluation qualitative.

Les actions de formation et de sensibilisation des professionnels mobilisés dans les actions de prévention de la radicalisation - travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues, acteurs de l’insertion sociale et professionnelle, coordonnateurs CLSPD, agents des collectivités territoriales, personnels référents du ministère de l’éducation nationale - pourront être financées sur l’enveloppe départementale dans la limite de 20% sur la base de besoins locaux identifiés.

De même, des actions de prévention secondaire destinées aux personnes radicalisées ou en voie de radicalisation et à leur famille peuvent être financées à l’exception des actions de prévention primaire destinée à un large public.

II – Les modalités pratiques de dépôts des dossiers de demande de subvention

Le dossier de demande de subvention est téléchargeable sur le site : http://www.service-public.fr

Dans la page d’accueil, cliquer sur « associations » (3ème onglet en haut de l’écran) puis sur « financement et fiscalité d’une association / collecte de fonds / subventions / demande de  subvention » et  enfin sur « cerfa 12156*05 - accéder au formulaire » et « associations : notice d’accompagnement à la demande de subvention ».

Les rubriques consacrées au public bénéficiaire (données quantitatives et qualitatives) et les effets attendus de l’action, ainsi que les modalités d’évaluation de l’action, le budget prévisionnel et notamment les co-financements devront être particulièrement détaillés.

Les demandes de subvention (CERFA n°12156*05) doivent être dûment remplies, datées, signées et accompagnées des pièces justificatives suivantes :

  • pour les actions déjà financées en 2018, le bilan financier 2018 (compte-rendu financier de subvention) ;
  • le relevé d'identité bancaire (RIB) ;
  • N° de SIRET.

Elles seront transmises uniquement par courrier électronique, au plus tard le 15 mars 2019 à l’adresse suivante : pref-radicalisation@yvelines.gouv.fr

Les dossiers de plus de 2 mégas-octets devront faire l’objet d’un envoi en dossier compressé.

Pour toute précision complémentaire concernant cet appel à projet vous pouvez poser vos questions par mail à l’adresse précitée.

Tout dossier incomplet sera retourné à son expéditeur et ne sera pas pris en compte.

Aucun dossier transmis hors délai ne sera traité.