Devenez inspecteurs du travail

Mis à jour le 22/03/2024

Le Ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités lance sa nouvelle campagne de recrutement d'inspecteur du travail.

Cette année, 200 postes sont à pourvoir ! Les inscriptions au concours de recrutement des inspecteurs du travail sont ouvertes à compter du 1er mars et se terminent le 2 avril 2024.

Le département des Yvelines compte 38 inspecteurs du travail affectés au contrôle et 1 inspecteur du travail en charge du contentieux administratif et pénal. Fin 2024, 5 postes seront à pourvoir.
❔ Comment devenir inspecteur du travail ?

Trois concours sont organisés chaque année :

  • Le concours externe, qui s’adresse principalement aux titulaires d’un diplôme de niveau II (BAC+3) et plus
  • Le concours interne, ouvert aux fonctionnaires et agents publics
  • Le 3e concours, qui s’adresse aux candidats justifiant de huit années d’activité professionnelle ou d’exercice d’un mandat syndical ou associatif

Il n’y a pas de limite d’âge pour se présenter aux différents concours.

Pour les personnes en situation de handicap, un recrutement contractuel est organisé chaque année sur dossier avec une épreuve orale d’admission.

 Quand le concours a-t-il lieu ?
  • 1er trimestre : inscriptions au concours 
  • 2e trimestre : épreuves d’admissibilité 
  • 3e trimestre : épreuves d’admission

Les futurs candidats peuvent consulter ce site pour le détail des épreuves d’admission et d’admissibilité aux différents concours, les dates d’inscription et de concours,les formulaires d’inscription aux concours, des annales… et, le jour venu,les résultats.

  • Les inspecteurs du travail agissent pour l’effectivité du droit du travail et le respect des droits fondamentaux des travailleurs ;
  • Ils conseillent les salariés et les employeurs et contrôlent les lieux de travail ;
  • Ils contribuent à la prévention des risques professionnels, à l’amélioration des conditions de travail, au développement du dialogue social et à d’importantes politiques publiques comme l’égalité professionnelle, les non-discriminations, la lutte contre le travail illégal ;
  • Enfin, ils disposent de pouvoirs d’enquête et de moyens d’actions étendus, et d’une garantie d’indépendance dans l’exercice de leurs missions.