La rénovation énergétique des bâtiments publics

 
 
Dans le contexte de la loi Grenelle incitant les collectivités à engager un programme de rénovation de leurs bâtiments publics, la DDT des Yvelines, consciente des enjeux énergétiques et économiques que représentent ces bâtiments, a souhaité mettre à disposition des collectivités une plaquette identifiant les leviers d'action permettant de réaliser des économies d'énergies. Dans un souci d'apporter des solutions pratiques aux collectivités, cette plaquette a pour objectif de constituer une aide opérationnelle informant sur les étapes indispensables au processus de rénovation des bâtiments communaux.

Élaborée par le Centre d’Études et d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (Cerema) et la DDT, cette plaquette propose une démarche de rénovation énergétique progressive et adaptée aux moyens financiers des collectivités. Des solutions détaillées de travaux à entreprendre, légers ou plus conséquents, sont proposées sur les équipements ainsi que sur l’enveloppe du bâtiment. Vous trouverez également les coordonnées des acteurs conseils et les éventuelles aides financières correspondantes.

> Plaquette Rénovation énergétique des bâtiments publics - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,63 Mb

La DDT des Yvelines, avec la collaboration du Conseil Départemental et de l’Alec, souhaite compléter et apporter des précisions suite à la publication de la plaquette « la rénovation énergétique des bâtiments publics ».
 
 Depuis le 31 décembre 2014, le Conseil Départemental des Yvelines ne propose plus d’aides en faveur de l’amélioration des performances énergétiques des bâtiments, notamment pour les travaux d’amélioration des performances énergétiques des bâtiments publics et les travaux de résorption des préfabriqués scolaires et périscolaires.
 
 Ces travaux peuvent être financés dans le cadre des contrats ruraux pour les communes de moins de 2000 habitants et les contrats départementaux pour les communes de plus de 2000 habitants.
 
 De plus les communes des Yvelines de moins de 10 000 habitants peuvent bénéficier du Conseil en Energie Partagé (CEP), service conçu par l'ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie et mis en œuvre par l'ALEC SQY sur la partie sud du département et par Énergies Solidaires pour la partie nord. Le CEP permet de mutualiser la compétence d'un conseiller en énergie entre plusieurs communes.
 La commune qui souhaite adhérer au CEP passe une convention de trois ans avec l'ALEC SQY ou Energies Solidaires.
 
 Le CEP se déroule en deux étapes :

  • année 1 : Analyse énergétique du patrimoine de la commune incluant des préconisations pour réduire la facture énergétique
  • années 2 et 3 : Suivi personnalisé de la commune (suivi des consommations et de la mise en place des solutions, sensibilisation)

Le coût d'adhésion est de 1,5 euros/habitant/an. Certains territoires comme les PNR de la Haute Vallée de Chevreuse et du Vexin, l'agglomération de Rambouillet Territoires financent en partie ce dispositif.
 
 En complément, vous trouverez ci-après la plaquette de l’Ademe Idf consacrée au CEP. Ce document vous informe sur ce dispositif et vous offre les témoignages de communes bénéficiant de ce service de proximité.

> Plaquette ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,10 Mb