Le département des Yvelines

 

Les Yvelines : population de 1,441 millions d’habitants et une densité de 631 hab./km².

L'organisation administrative de l’État et, en particulier, ses structures départementales, s’avéraient inadaptées pour accompagner efficacement les mutations profondes de la région parisienne. En outre, elles ne permettaient pas de répondre aux nouveaux défis économiques et démographiques rencontrées dans les années 1960. En clair, la préfecture de la Seine et Oise, issue de Révolution française, représentait une administration beaucoup trop lourde et lointaine pour ses administrés. Par conséquent, une loi en date du 10 juillet 1964 adaptant l'organisation administrative à la réalité démographique et géographique de la région parisienne est promulguée. Entré en vigueur en 1968, la réforme met en œuvre une profonde réorganisation de la région parisienne.

Situé dans l'ouest de l'Île-de-France, le département des Yvelines fut donc crée à l’issue du démembrement de la région parisienne avec la disparition de la ” Seine ” et de la Seine-et-Oise. Jehan Despert est à l’origine du nom du département, inspiré du décor naturel qui caractérise ce territoire, véritable "poumon vert" régional et traversé par 700 km de rivières et de cours d’eau, ce poète et essayiste versaillais suggère «Yvelines» guidé par l’ancien nom de la  forêt de Rambouillet, Yveline. Toutefois, on ajoute un « s » pour apporter une certaine élégance mais également pour illustrer la diversité des territoires. Ce nom sera adopté en 1968 par l’Assemblée Nationale.

Le territoire des Yvelines est le plus vaste des nouveaux départements franciliens avec une superficie de 2 284,4 km² soit 40 % de l’ancien département de Seine-et-Oise. On recense également une forte population, estimée à 1,431 millions d’habitants, soit 12 % de la population en Île-de-France. L’organisation préfectorale des Yvelines s’articule en 4 arrondissements : Versailles (préfecture), Mantes-la-Jolie (sous-préfecture), Saint-Germain-en-Laye (sous-préfecture), Rambouillet (sous-préfecture), représentant au total 259 communes.  

Son chef-lieu, Versailles, puit d’histoire et de pouvoir s’est développé autour de son château,  fut sous l'ancien Régime la capitale du royaume de France en alternance avec Paris, et joua encore ce rôle au début de la Troisième République de 1871 à 1879. Depuis, le château de Versailles continue à jouer un rôle majeur dans la vie de la Nation en accueillant le Parlement réuni en Congrès pour adopter une révision de la Constitution ou pour entendre une déclaration du Président de la République. Cependant, les Yvelines ne doivent absolument pas être réduites à Versailles et à son château. Le département a une grande diversité économique, social et géographique faisant émaner des problématiques et thématiques variées. En effet, si certaines villes présentent un niveau de vie élevé, d’autres, notamment du fait de la désindustrialisation, soulèvent d’importantes problématiques de renouvellement urbain et d’insertion sociale. Toutefois, la terre yvelinoise garde la première place en matière de développement et d’infrastructure industriels avec notamment sa spécialisation de renommée mondiale pour le secteur automobile. C’est une des raisons pour lesquelles, le département compte le taux de chômage le plus faible de la région. L'Est du département, ainsi que le nord le long de la Seine, font partie de l'agglomération parisienne, tandis que le reste du département est encore rural, et possède de vastes zones boisées telles que la forêt de Rambouillet ou encore le parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse, qui inscrive les Yvelines en premier département forestier de la région avec plus de 30 % de surface forestière.

Les principales villes dont la population est supérieure à 25 000 habitants sont : Versailles, Sartrouville, Mantes-la-Jolie, Saint-Germain-en-Laye, Poissy, Conflans-Sainte-Honorine, Montigny-le-Bretonneux, Plaisir, Houilles, Les Mureaux, Trappes, Rambouillet.

Deux parcs naturels régionaux se trouvent entièrement ou partiellement dans les Yvelines : le parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse (21 300 ha) et une partie du parc naturel régional du Vexin français.